TBB_Appel_a_Projet_Icon2

Appel à projets artistiques “Théâtres solidaires”

Bourses spéciales COVID

En cette période difficile pour la culture, L’Echandole et le Théâtre Benno Besson, avec la collaboration du Service de la Culture de la Ville d’Yverdon-les-Bains, ont lancé en novembre 2020 un appel à projets artistiques. Soucieux de rester en lien et en soutien avec les artistes du Nord vaudois, les deux théâtres municipaux ont décerné 6 bourses d’aide à la création d’une valeur totale de 50’000.- CHF.

Suite au lancement du projet « Théâtres solidaires » le 12 novembre 2020, ce sont près de 60 dossiers qui sont parvenus au secrétariat des 2 théâtres. Leur nombre témoigne de l’importance du maintien du soutien au secteur culturel en cette période critique ainsi que du rôle d’Yverdon-les-Bains en tant que centre régional de création artistique. Les 6 projets sélectionnés sont paritaires et représentent tant la qualité que la diversité des pratiques artistiques du Nord vaudois. Tous les projets font preuve d’originalité et s’adressent à une large partie de la population. Ce sont des créations dont les contenus imaginés et les budgets réalistes explorent différents formats adaptés à la situation pandémique.

6 lauréats

L’appel unique, par Numa Francillon. Dès le 19 avril 2021, l’auteur yverdonnois proposera en lecture et au téléphone, des monologues qu’il aura spécialement écrits pour l’occasion. + d’infos ici

La vérité vraie sur les Menhirs de Clendy, par la Compagnie de L’Oranger. Une conférence déambulatoire parmi les menhirs, avec le professeur Kantou, personnage de fiction interprété par Laurent Gachoud. Possibilité de diffuser la visite.

Elements, par Sarah Carp et Priscille Oehninger, en collaboration avec Christophe Calpini. Exposition de photos en musique, adaptable à la scène comme dans l’espace public.

L’Envol, par Diego Todeschini et Yangalie Kohlbrenner, respectivement comédien et scénographe. Création de 2 marionnettes de taille humaine qui déambuleront dans la ville d’Yverdon-les-Bains à la rencontre des habitants.

J’étais, une fois, deux, par la Compagnie Si le colibri, portée par Aude Cattin. Une performance mêlant plusieurs arts du cirque et jouée dans l’espace public.

Comme un Bro, par Plume Ducret. Elle propose une performance qui questionne le genre et le regard que l’on porte sur notre corps.

5 bourses de 10’000.- étaient initialement annoncées. Or, les 2 derniers dossiers ont convaincu le jury de les soutenir à hauteur de 5’000.- chacun.

Nous ne manquerons pas de vous informer sur l’évolution des projets dans les mois à venir !