PedroSoler-GasparClaus©CyrilleChoupas_1
Acheter un billet

Pedro Soler et Gaspar Claus

Programmés chez nos voisin∙es du TBB !

sam 14.01.23 20:00
Flamenco contemplatif
Plein tarif : 35.- | AVS, AI, Étudiant·es : 30.-
CarteCulture adulte : 15.-
CarteCulture enfant moins de 16 ans : 10.-
Passculture : gratuit (non disponible en ligne)

« Dépouillée à l’échine mais vive comme une larme chaude, la musique que le père et le fils tissent de leurs cordes bienfaisantes est sans âge. Éternelle, elle semble contenir tout le flamenco le plus exalté, élégante, elle contient l’avant-garde classique la plus raffinée. » Balades Sonores

En 2011, le violoncelliste Gaspar Claus emmène son père, le guitariste de Flamenco Pedro Soler, à New-York. Tous les deux y enregistrent « Barlande » sous la houlette de Bryce Dessner (membre de The National, compositeur). A la source de ce voyage, il y a le désir légitime de croiser le fer avec papa, de tendre une main à travers les générations mais surtout cette intuition géniale qu’en déplaçant le geste fondamentalement rural et la poétique immémoriale de son père dans le brouhaha d’un continent jeune, il trouvera peut–être matière à éclairer ce qui unit sa propre pratique des musiques dites libres et nouvelles à celle en apparence plus archaïque, de son paternel.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est opérant: la presse acclame ce disque de flamenco contemplatif où tout est lumineux, émouvant, aussi serein que turbulent et le public est au rendez-vous de concerts dont le lyrisme contenu, la virtuosité, la pudeur et l’entente quasi télépathique des deux musiciens effacent les frontières, annulent les clivages et bouleversent durablement l’auditeur.

Leur dernier album Al Viento, ébauché en terres islandaises, au studio Greenhouse en compagnie de Valgeir Sigurösson, puis terminé en Espagne avec Didier Richard enfonce le clou. Belle idée encore une fois que d’aller traquer sur un territoire ancestral, de glace et de feu, ce qui pourrait résonner avec l’osseuse et solaire Andalousie primitive (reformulation simple comme bonjour de cet adage indiscutable que, toujours, les extrêmes se touchent).

  • Distribution


    Pedro Soler : guitare
    Gaspar Claus : violoncelle
    © Crédit photo Cyrille Choupas