YapasdemalHC9B0532
Acheter un billet

Y a pas de mal

Compagnie Alors Voilà

ven 17.03.23 20:00
sam 18.03.23 20:00
Théâtre documentaire humoristique
dès 14 ans
1h
Plein tarif : 32.- | AVS, AI, Étudiant·es : 25.- | Moins de 16 ans : 15.-
CarteCulture adulte : 15.-
CarteCulture enfant moins de 16 ans : 10.-
Passculture : gratuit (non disponible en ligne)

« Y a pas de mal n’est pas démonstratif ou pédagogique. Ni même militant. Il évite d’être scabreux, ce qui est un exploit. Ce spectacle [sur la masturbation féminine] est tout simplement joyeux. Car il est ici d’abord et avant tout question de plaisir. Et de jeu. Un mot que l’on prendra dans tous les sens du terme. » Thierry Sartoretti

Y a pas de mal est une création qui va à la rencontre d’individus, et qui dévoile des fragments de vie simples et intimes avec l’auto-érotisme pour point de départ. En s’adressant directement au public, deux comédiennes invitent le public à se plonger avec légèreté et humour dans des récits à la fois anonymes et universels autour de la masturbation, une parole brute issue de 4 entretiens menés avec 6 personnes d’âges et de genres différents. Sans choquer, sans exhiber mais en livrant un vécu qui peut parler à toutes et tous sans porter de jugement.

Chaque petit détail raconté devient un conte et permet de connecter à une mémoire collective où le récit crée du lien entre les humains. Sur le fil entre plaisir et fragilité, la parole brute permet de partager un endroit de jeu sensible et singulier avec le public, un endroit de jeu idéal pour interroger ensemble la frontière symbolique des tabous.

  • Distribution


    Conception, mise en scène, jeu : Alenka Chenuz, Amélie Vidon
    Régie : Emile Schaer 
    Regard extérieur : Sarah Calcine
    Création sonore : Eric et Alexis Rüeger
    Création lumières : Emile de Gautard
    Costumes : Augustin Rolland
    Administration : Adrien Mani
    Soutiens : (pas d’espace) Ville de Lausanne, Migros Pour-cent culturel, Loterie Romande, Fondation d’aide pour l’insertion professionnelle pour les jeunes artistes des Teintureries (F.A.I.P)
    © Crédit photo Charles Mouron